Choisir la bonne typo #1 Helvetica, le culte de la grande dame suisse

Par Gwenael Mokzzanle 31/01/2013

Voici le premier article d'une longue série qui va porter sur les choix typographiques d'un projet. Aujourd'hui il s'agit de la police Helvetica, la célèbre police suisse.

Bonjour à tous, je suis très heureux d’écrire mon premier article sur le Blog du Webdesign, qui sera le premier d'une longue serie sur le choix des typographies pour vos projets. 

Introduction

En tant que maquettiste/graphiste on est tous les jours confronté à ces problèmes : Quelles typos pour ce projet ? Est-ce que celles-ci seront cohérentes avec l'émotion que je veux véhiculer ?

Un mauvais choix pourra s’avérer désastreux et rendre un projet fade et sans saveur. Notre oeil est habitué à certains codes visuels. Regardez cet exemple, chaque police traduit un message différent :

HELVETICA: le culte de la grande dame suisse (Familles des linéales)

Cette police fut créée en 1957 à Bâle par Max Miedinger qui est alors employé par la fonderie typographique Haas.

Il dessina Helvetica dans un but bien précis: Atteindre la simplicité absolue.
Elle devient rapidement l'emblème de la typographie suisse par sa logique, sa clarté et sa simplicité. Ses traits sont tout simplement une pure merveille. Parfaitement proportionnés, lisses et élégants.

Choisir cette typo est synonyme d'efficacité et de modernité. Elle se distingue aussi par sa complètneutralité, ce qui lui permet de se prêter à tous les usages.

Exemples d'utilisation

C'est l'une des polices les plus utilisées au monde. On la retrouve partout. Dans les pubs, les menus, les signalisations routières et ferroviaires, et même dans le métro New-yorkais. Tout ou presque est écrit en Helvetica.

Depuis les années 70, les grands groupes l'utilisent dans leurs «corporate identity».

Marques Helvetica

Le cas Arial

Quelques mots sur la police Arial, qui a été dessiné par Microsoft. En effet, la firme n'a pas voulu inclure Helvetica avec Windows pour des raisons financières. Or, son omnipresence la rendait obligatoire. Microsoft a donc déposé Arial, une police au dessin presque identique à celui de l'Helvetica (voici un petit test pour en avoir la preuve), comme mesure de réduction de coûts.

Arial ne jouit donc pas d'une bonne réputation auprès des professionnels du graphisme et de la typographie.

L'ironie du sort est que jusqu'en 2012, le Logo de Microsoft était composé de la police Helvetica.

Conclusion

Pour résumer, Helvetica peut être utilisé en caractères de titrage ou de labeur court, car elle est très lisible malgré l'absence d'empattements.

Helvetica est une typo caméléon, qui passe partout : son dessin intemporel (car n’étant pas synonyme d'une période historique) et son apparence de neutralité la rendent exploitable dans beaucoup de domaines. L’inconvénient a cela est qu'utiliser Helvetica ne renforcera pas votre message.

helvetica

  • Partager l'article en 1 clic !

    Subtitle
Avatar_thumbAuteur : Gwenael voir son blog

J'adore les belles typos et les beaux Designs.
Bercé depuis l'adolescence par le web et le monde des pubs. J'ai connu Netscape et Messenger.
Je suis une éponge! Qui absorbe tout!

Devenez membre !

Rejoignez la communauté des créatifs du web !
- Partagez vos créations
- Gagnez en visibilité
- Créez votre blog facilement
> En savoir plus

Créer mon compte

19Commentaires

  • Avatar_thumb
    Amine

    le 31/01/2013 | #1

    Merci pour cet article, j'aimerai avoir plus d'article sur ce sujet car vraiment parfois le choix d'un bon typo pour un désigne devient une tâche très délicate et ça peut ruiner tout le travail fait :/ et Merci

  • Avatar_thumb
    Edgar

    le 31/01/2013 | #2

    Merci, explication simple, parfait.

  • Avatar_thumb
    Gwenael Mokzzan

    le 31/01/2013 | #3

    Salut Amine,
    Merci pour tes encouragements.

  • Avatar_thumb
    Fred

    le 31/01/2013 | #4

    Excellent article culturel. N'hésitez pas à en faire d'autre encore plus développé. C'est intéressant et instructif. De même que d'autre article sur la typographie comme le souligne Amine serait fort bienvenu. Merci et bonne continuation ;)

  • Avatar_thumb
    Gianni Polito

    le 31/01/2013 | #5

    Article très complet, merci. L'Helvetica est representative du design suisse pour sa simplicité et sa clarté de lecture. Néanmoins, hyper-utilisée, elle a aussi tendance à adopter le défaut du pays helvétique : elle est très neutre et de ce fait peu impactante...

  • Avatar_thumb
    JS

    le 31/01/2013 | #6

    Et le #2 ? Albertus ? Mr Eaves ? Doves Press ? Franklin Goth? Je peux en écrire des dizaines si preneur : me contacter \o/

  • Avatar_thumb
    Mickael Hibon

    le 31/01/2013 | #7

    Tiens tiens, Gwenael écrit pour BDWD. :) Je n'ai peut être pas appris beaucoup de choses dans ce premier article car Helvetica est en effet très connue, mis à part quelques logos qui l'utilisent et auxquels je n'avais jamais prêté attention; néanmoins l'article est bien construit, abordable par tous et les exemples sont intéressants. C'est simple et agréable à lire. Bien joué ! J'ai hâte de voir les prochains articles sur des typos moins "habituelles". D'autant plus que je débute un projet typographique... Gianni, ta remarque est aussi très intéressante. En effet le choix de la typo est très important dans n'importe quel cas et utiliser une typo neutre peut ne pas correspondre ou limiter la force d'un message/visuel. Souvent l'utilisation de Helvetica est un choix de simplicité, mais comme tu le dis, une typo plus impactante est des fois plus judicieuse. Bonne continuation Gwenael et fais vite un nouvel article !

  • Avatar_thumb
    Gruber Quentin

    le 31/01/2013 | #8

    Excellent, et je suis daccord sur le fait que d'autres articles sur les typos sont la bienvenue. :D

  • Avatar_thumb
    Goanna

    le 31/01/2013 | #9

    Salut, randstad n'est pas en Helvetica, mais en frutiger.

  • Avatar_thumb
    Randy Delpierre

    le 01/02/2013 | #10

    Très intéressant, merci.

  • Avatar_thumb
    Vincent Ginet

    le 01/02/2013 | #11

    @Goanna : Nous avons corrigé l'image, merci pour l'information.

  • Avatar_thumb
    Paul Gelo

    le 01/02/2013 | #12

    Très bien mais on aurait bien voulu voir des exemples de site internet utilisant Helvetica.

  • Avatar_thumb
    Upal

    le 04/02/2013 | #13

    Ok mais il manque un peu de précisions sur les droit d'utilisation, le fait par exemple que cette typographie est protégée et payante pour les utilisateurs de pc. D'après moi la différence avec l'arial est flagrante.

  • Avatar_thumb
    Nicolas Valette

    le 05/02/2013 | #14

    Cet article ma fait revoir entierement ma typo et la vision que j'en avais! Merci.

  • Avatar_thumb
    Upal

    le 05/02/2013 | #15

    Evian n'est plus en helvetica depuis un moment. voir : http://a51.idata.over-blog.com/0/49/56/17/Autocollant-Evian-ok.jpg

  • Avatar_thumb
    6clicks

    le 06/02/2013 | #16

    Exellent. Merci j'avais dejà vu pa page avec le test mais impossible de la retrouvé! je vais reprende le grande ligne et bien sur cité la source et tout et dans notre prochain numeré de podsource (podcast sur le graphisme et webdesign) si tu es ok?

  • Avatar_thumb
    Enzo

    le 06/02/2013 | #17

    Je ne connaissais pas le test, et effectivement, sur certains logos, la différence entre les 2 polices se joue à vraiment peu de choses! Sinon, bonne entrée en matière au niveau des polices! le début d'une saga?

  • Avatar_thumb
    Gwenael Mokzzan

    le 07/02/2013 | #18

    Merci pour vos encouragements. Oui, d'autres articles sont bien prévus.
    Je note vos remarques notamment concernant les sites webs.

    A bientôt

  • Avatar_thumb
    thomas

    le 08/02/2013 | #19

    Le logo Evian n'a pas l'air d'être en Helvetica, le e n'est pas fermé comme c'est le cas pour l'Helvetica... Bon article sinon mais un peu plus d'arguments contre cette typo seraient les bienvenus... En effet elle est quand même utilisée bien plus qu'à son tour aujourd'hui...

Ecrire un commentaire

captcha

Ouvrir