Les développeurs et intégrateurs ont des besoins spécifiques pour les polices d'écritures qu'ils utilisent pour travailler
Tout d'abord, il est important que ces polices soient "monospaces", c'est-à-dire que tous les caractères, du w à l'espace, aient exactement la même largeur. Cela permet de jauger au premier coup d'oeil la position d'un caractère sur une ligne, et donc éviter les erreurs d'indentation

Enfin, il est importants que chaque caractère soit simple à identifier. Les polices avec un i majuscule et un L minuscules, par exemple, ou avec un zéro et un O trop semblables, peuvent mener à des erreurs dur à détecter.

Depuis mes débuts de développeur, j'ai testé de très nombreuses polices, et vous propose donc la liste de mes chouchous. Mentions spéciales à Hack, qui est la font que j'utilise actuellement, et Inconsolata, qui m'aura accompagné depuis 2014 à cette rentrée 2015.

Hack

Hack est une police d'écriture qui à fait surface récement et qui possède de très nombreux bons points : monospace, les caractères sont tous bien différenciés et reste reconaissable sans erreur même en petites tailles. 

Inconsolata

DejaVu

Andale

Monaco

Mentions honorables

Si vous n'avez pas trouvé votre bonheur, je vous conseille de jeter un oeil aux fonts Droid Mono et Ubuntu Mono, ou enfin Terminus si vous voulez quelque chose de très rectangulaire.

Notez cet article