Aujourd’hui le Blog du Webdesign vous aide à choisir votre prochain CMS en vous présentant les grands types de CMS existants.

Beaucoup de personnes essayent de comparer Ghost, WordPress, et d’autres CMS, pour savoir lequel est le “mieux”. C’est à mon avis un non-sens, car ils n’appartiennent pas du tout aux mêmes segments. Mais alors, quel CMS devez vous prendre pour votre site . Essayons de faire un petit tous des différents types.

1/ Les CMS complets

Les CMS complet sont caractérisés par leur extrême souplesse. Il sera possible grâce à eux de faire à peut pres tout ce qui est envisageable : un folio, un blog, mais aussi un E-commerce, un site vitrine, … .

De nombreuses fonctionnalités peuvent être créées, ou installées simplement grace à un système de plugin généralement intégré, ce qui permet de laisser libre cours à ses envies, et faire un site vraiment personnalisé et très complet.

La difficulté de mise en place d’un tel système dépend de l’originalité des fonctionnalités que vous recherchez : Si mettre en place un site entrant tout à fait dans les standards de la plateforme que vous avez choisie, cela ne demandera que peu de travail. Transformer WordPress en e-commerce, par exemple, demandera beaucoup plus d’efforts.

Il existe généralement de nombreux thèmes existants, qui diminue cette difficulté de mise en place en contrepartie de la flexibilité. Cela peut néanmoins être un bon moyen de mettre rapidement un site en place.

Enfin, l’utilisation de ce genre de CMS est généralement assez simple, mais pas forcément très instinctive. Si vous n’avez pas l’habitude de ce genre de services, attendez-vous à être un peu perdu dans la partie administration au début.

Choisissez ce type de CMS si : 

– Vous désirez un site très complet, avec énormément de parties administrables.
– Vous avez des besoins très spécifiques

Quelques exemples

WordPress

WordPress est sans aucun doute le leader de ce segment. Les plugins et thèmes sont très nombreux, et le moteur est en évolution constante. L’inconvénient principal que l’on peut faire à WordPress est sa lourdeur, mais avec un bon hébergement, cela ne se sent pas tant que ça.

Locomotive

Locomotive est en quelque sorte l’équivalent de WordPress pour Ruby. Les plugins sont moins nombreux, mais la souplesse du langage et la quantité de ressources pour le Ruby fait qu’il sera plus simple de faire quelque chose de très original.

Les moteurs de Blogs

Les moteurs de blogs préfèrent se centrer sur une seule fonction, et la faire au mieux possible. Ici, le but est de tenir un blog, il n’est donc pas nécessaire de permettre la création de types personnalisés comme un folio, des pages, et ainsi de suite. Ils sont l’équivalant des plates formes de e-commerce comme prestashop pour la vente en ligne.

Le résultat est évidemment beaucoup plus limité, mais aussi beaucoup plus simple à mettre en place et à administrer. L’écriture des articles est instinctive, la plus grosse difficulté consistant généralement à apprendre à utiliser le Markdown (ce qui prend 5 minutes pour les plus réfractaires).

Il est souvent possible de préparer ses articles sur un éditeur de texte sans connexion internet, comme notepad, ou même Word, et de les mettre en ligne lorsqu’on en a la possibilité.

Enfin, Il est à noter que ces sites ont souvent un impact beaucoup plus faibles sur les performances de la machine qui les héberge. Vous aurez donc un site globalement plus rapide que s’il est fait avec un gros CMS.

Choisissez ce type de CMS si : 

– Vous ne cherchez qu’un simple blog
– Vous voulez un site vitrine + un blog, mais n’avez pas à éditer les pages de votre site.
– Vous n’avez accès qu’à un tout petit hébergement. 
– Vous n’avez pas acces à une base de données 

Exemples

Ghost

Ghost est le petit nouveau dans le système. Encore un peu immature, il manque quelques fonctionnalités très attendues comme un dashboard, par exemple. Il est néanmoins tout à fait utilisable en production.

Droplets

Dropplets a la particularité de ne pas avoir besoin de base de données pour fonctionner. Les articles peuvent s’écrire avec un simple éditeur de texte, puis être envoyé sur le site a travers un formulaire. Récent lui aussi, il est néanmoins très stable.

Les générateurs de sites statiques

Ce type de CMS est un peu particulier, dans le sens ou aucun code n’est exécuté depuis le serveur, uniquement des fichiers statiques (CSS, HTML, images, …). Le résultat est évidemment un site extrêmement rapide.

La mise en place de ce genre de site est très simple, mais doit se faire en locale, et demande donc d’avoir quelques paquets installés sur son ordinateur, comme par exemple Ruby ou PHP, ce qui est loin d’être le cas de tout le monde.

De plus, l’utilisation s’avère assez compliquée en général, et demandera assez souvent de passer par la console, même si ce ne sera que pour effectuer des tâches simples.

Les avantages sont évidemment la vitesse, étonnante même sur un hébergement gratuit, et la sécurité : Le site en ligne marche, et fonctionnera quoi qu’il arrive jusqu’à ce qu’on le modifie. Il n’est pas possible d’avoir de “bug”. Avec une bonne gestion de la mise en cache et des CDN, il est possible d’avoir un site en ligne même en cas de défaillance serveur.

Choisissez ce types de CMS si : 

– Vous êtes vous-même très intéressé par le développement web.
– Une période d’apprentissage violente et la console ne vous font pas peur.
– Vous êtes développeur Web, et travaillez avec Git.
– Vous vous dites que finalement, vous pourriez presque faire votre site en HTML pur. 

Exemples

Octopress

Octopress est à mon sens le plus complet des static sites généra tors. Basé sur Jekyll, il est préconfiguré pour créer simplement un système de blog, et possède quelques thèmes.

Phrozn

Phrozn est un bon static site générator en PHP, qui a l’avantage d’être assez facilement extensible.

Pour vous aider à choisir

Il est important avant tout de bien refléchire a ses besoins : est-ce que tout le site doit réelement être éditable ? La plupart des pages seront définitive, et n’évolueront pas. je plus, la possibilité d’ajouter une page sois-même est une bonne chose, mais le faire détruira souvent le design du site ou des menu, et est donc à proscrire.

Notez cet article