Dans le web, tout doit aller très vite. Un projet innovant aujourd'hui peut être tout à fait banal dans quelques semaines. Partant de ce constat de nombreux outils sont nés pour accélérer les premières phases de développement des sites et application, comme Bootstrap, ou HTML5 ★ BOILERPLATE.

Depuis quelques jours à peine un petit nouveau c'est lancé dans la course avec son Web Starter Kit, vous le connaissez peut-être de nom : Google !

Web Starter Kit by Google

À l'occasion de son événement Google l'O, le géant du web a non seulement mis à jour nombre de ses sites, mais aussi propose d'intéressantes petites nouveautés, comme ce StarterKit permettant de démarrer dans les meilleures conditions et en respectant les fondamentaux.

Trouvez un webdesigner disponible

Trouvez gratuitement le prochain talent qui réalisera votre projet ou rejoindra votre équipe.

 

Une liste de fonctionnalités impressionnante

Ce StarterKit est sans conteste le plus complet que j'ai pu voir jusque-là. Il propose, dans le désordre et sans exhaustivité : 

  • un serveur Web embarqué
  • Du responsive
  • Du Sass
  • Plusieurs pages HTML de bases pour démarrer
  • Un générateur de documentation
  • Du live-reloading pour ne pas à avoir à faire F5 a chaque changement dans ses fichiers
  • Une synchronisation entre les navigateurs de différents appareils (tablette, mobile, Pc) pour qu'ils affichent en permanence la même page. Fini la navigation laborieuse sur plusieurs écrans !
  • Un système de build intégré pour réduire ses assets lors du passage en production
  • Un outil d'analyse des performances, pour vous donner une idée de la vitesse de votre site sur mobile et PC

Des dépendances assez lourdes

Évidemment, maintenant que nous avons fait la liste des avantages de ce produit, il est aussi temps de parler de son plus gros point faible : sa mise en place.

Les dépendances nécessaires ne sont pas "réellement" rares de manière générale, mais restent tout de même assez peu utilise en France, surtout si vous n'êtes pas un développeur.

L'utilisation du Web starter Kit vous demandera d'avoir sur votre machine Git, Node .Js, Ruby, Sass et Gulp. Ces dépendances ne sont pas "réellement" lourdes, mais ne sont pas fréquentes sur les machines des intégrateurs français pour l'instant.

Plus grave pour certains : la plupart des interactions avec cet outil (ainsi que les dépendances Sass et Gulp) passent par la ligne de commande, un outil encore assez peu utilise par les non-développeurs.

Néanmoins, je ne peux que vous conseiller de sauter le pas. Ces dépendances ne sont pas si lourdes, et contrairement à ce que tout le monde pense, la ligne de commande n'est pas si compliquer à utiliser.