On y est, le moteur de blog Ghost passe enfin en version 0.4, et apporte une bonne partie des fonctionnalités de base qu'il lui manquait. Le Blog du Webdesign vous propose un petit apperçu de ces changements.

Ghost en quelques lignes

Pour ceux qui ont oublié, petit rappel sur Ghost.

Ghost est une blogging plateforme née du constat d'une certaine forme d'échec de la part de WordPress : a force d'ajouter des fonctionnalités et de la souplesse, ce dernier est passé de blogging platforme à CMS  Une campagne à été lançée pour recueillir les avis sur cette idée, rapidement suivi d'une levée de fond Kickstarter. Le projet devait originellement être une administration alternative à WordPress, mais quelques contraintes techniques et une certaine envie de modernités à transformer le projet en application node.js.

Ghost est donc une blogging platforme minimaliste, n'essayez pas d'en faire un folio ou un site vitrine, il n'est pas fait pour ça. La première version, bien qu'utilisable, souffrait de sérieux manques : pas de pages statiques (et pas de types de posts permettant de corriger ce manque), et aucune possibilité de choisir une template particulière pour afficher un post. De plus, le dashboard informatif que l'on nous promettait manquait à l'appel, la page d'accueil de l'administration étant la liste des articles.

Pour une présentation plus étoffée, je vous conseille la lecture de cet article : Découvrons ensemble Ghost, la nouvelle et tant attendue plateforme de blogging.

Ghost 0.4, les nouveautés

Les pages statiques font leur entrée dans le moteur Ghost ! Il est maintenant possible de définir un post comme étant en réalité une page. Les custom post types sont toujours absents, mais nous n'en avont plus besoin.

Un autre bouton fait son apparition, permettant de mettre en avant certains posts (évidemment, il faut que cette fonctionnalité soit supportée par le thème).

Il est possible d'héberger ghost dans un dossier, il ne sera plus obligatoire de créer un sous-domaine par blog.

Il est maintenant possible de configurer les permaliens en fonction de la date de l'article.

Pour limiter les erreurs, Ghost vous montre maintenant grace à une barre de chargement les envois ou réceptions d'informations, pour éviter de fermer l'onglet ou de rafraichir à un mauvais moment. Dans la même veine, un message nous informe en cas de tentative de fermer la page sans enregistrer.

Et bien évidemment tout un tas de corrections et améliorations pour plus de sécurité : gestion du SSL, gestion de la session utilisateur côté serveur, …

Et maintenant ?

La conclusion de mon dernier article était que Ghost est un bon produit, mais qu'il manquait encore de fonctionnalités pour servir en production pour un client, les lacunes principales étant pour moi l'absence de dashboard et de pages statiques.

Cette mise à jour comble le besoin en pages statiques, ce qui est une tres bonne chose. Il manque toujours un dashboard, mais je pense que nous avons quand même franchi un cap. De plus, l'existence de nombreux thèmes pour Ghost, qu'ils soient gratuits ou payants sur des plateformes comme Themeforest, permet de créer simplement un blog avec un design réussi à défaut d'original.