Je vous en parlais la semaine dernière dans mon article sur les captcha, Google a prévu de révolutionner les "vérifications d’humanité" sur Internet. Découvrez les fruits de leur travail, recaptcha nouvelle version 

le reCAPTCHA nouveau et arrivé !

La plupart du temps, les captcha se basent sur un test assez simple pour décider si vous avez l'honneur de faire partie de la race humaine, ou si vous n’êtes qu'un simple Bot : une reconnaissance de caractères. L’idée est louable, mais malheureusement dans les faits, elle n'est pas des plus efficaces. Pour une présentation plus complète, je vous conseille la lecture de mon article Qu'est-ce qu'un captcha ?

Pour remédier à cet état de fait, Google a décidé de reprendre (presque) complètement sa copie, et présente la nouvelle version de son propre captcha, reCaptcha.

Avec ce système, il suffira désormais pour l'utilisateur d'une simple case à cocher pour prouver son identité dans la plupart des cas.

Lors de ce simple acte, le captcha, lui, vas amasser une somme d'informations considérables :

– Avez-vous eu des mirco-tremblements en approchant votre sourit de la checkbox ?
– Est-ce que votre historique est vide, où contiens-t-il au contraire des visites assez variées?
– Avez-vous des cookies garantissant que vous avez déjà valide un autre captcha sur un autre site ?

Toutes ces conditions permettent de prouver votre condition d'humain sans que vous ayez à vous demander si ce petit pate est un P ou juste un R très déformé.

Et si ça ne marche pas ?

Si ces tests fonctionnent pour environ 80% des cas, il reste toujours 20% des cas ou le captcha ne saura pas déterminer avec certitude votre status.

Pour ces cas-là, le plugin vous mettra face à un bon vieux captcha avec des lettres et chiffres à reconnaitre si vous êtes sur ordinateur de bureau.

Sur mobile par contre, des efforts ont été faits. Pour simplifier le remplissage souvent complexe sur petits écrans, Google vous propose une liste d'images à classer par similarités, qui ont en plus l'avantage d'être bien plus simple pour les humains et un vrai calvaire pour les robots.

Les risques pour la vie privée

Cette initiative est la bienvenue, surtout si elle permet de limiter les spams tout en simplifiant la vie des utilisateurs, mais qu'en est-il de la vie privée ? En effet, recaptcha se permet de prélever de nombreuses informations sur vous et votre navigation.

Néanmoins, je pense que dans 90% des cas, le géant possède déjà ces informations : l’entrée principale de très nombreux sites est Google, le navigateur le plus utilisé actuellement est Google Chrome, il a donc déjà accès à votre historique, ...

Il est évident que ce point n'est pas à banaliser pour autant, eh oui, recaptcha permet théoriquement de récupérer encore un peu plus de données sur vous, mais cela ne reste qu'une théorie.

Mon avis

Je trouve cette initiative vraiment intéressante, et je la mettrais certainement en place sur le blog Du Webdesign, ne serait-ce que pour la tester et limiter les spams que nous recevons encore.