Que ce soit dans le domaine de l’ux design ou du digital en général, il existe de nombreuses tendances suivies par la majorité. Ces tendances sont le fruit de plusieurs années de tests et d’analyses des utilisateurs par de multiples marques.  L’ux englobe un tas d’élément comme l’ergonomie, l’analyse des comportements, les tests utilisateurs, l’UI, la rédaction… Tous ces aspects ont au final un seul et même but : optimiser l'expérience utilisateur.

Nous allons donc voir ici quelles sont les tendances UX de 2020.

Cet article est un article invité par Florent Kiecken de l'agence SDLV.

Le darkmode

Vous l’avez surement beaucoup vu en 2019. La mode du darkmode n’est pas prête de s’arrêter.

Pour ceux qui seraient passer à côté du ‘’mode nuit’’, le darkmode consiste à proposer à une plateforme une version black.

Etant donné que la majeure partie des produits sont plus souvent clairs, un darkmode peut être proposé afin de d’assombrir le tout.

En matière d’ux, le darkmode a ses bienfaits.

D’abord, la lumière blanche a tendance à consommer pas mal de batterie. Avec le darkmode, les couleurs sombres sont dominantes ce qui aide à économiser de la batterie.

Très efficace donc pour les smartphones. C’est d’ailleurs pour cela que l’on voit de plus en plus d’applications intégrer un dark monde à leur plateforme (Twitter, Facebook Messenger, Google Keep)

Ensuite, pour certain, le darkmode peut aider à la lisibilité. En effet, le fait de proposer des couleurs plus sombres aide à alléger la fatigue des yeux, notamment le soir.

Enfin, bien évidemment, le darkmode à des bienfaits esthétiques et designs. C’est subjectif, mais certains peuvent préférer des couleurs sombres. Proposer une version sombre à un produit permet de donner à l'utilisateur un choix. Cela peut lui donner le sentiment qu’il peut personnaliser le produit en question en fonction de ses goûts. Et la personnalisation est un point-clé de l'expérience utilisateur.

L’espace vide

Malgré les nombreuses la volonté d’être toujours plus original, l’espace vide reste toujours à la mode.

Que ce soit au niveau du design, du taux de conversion ou de l'expérience utilisateur, l’espace vide n’est pas à négliger.

Si plusieurs éléments se battent entre eux sur une page par exemple, cela peut être contre-productif pour la compréhension et l'efficacité de la proposition de valeur.

L’objectif avec l’espace vide est de l’utiliser de manière intelligente afin de mettre en valeur le contenu. Le but n’est pas de rendre le produit hyper minimaliste, fade ou sans personnalité, attention. Il faut trouver un juste milieu afin d’avoir un espace vide cohérent sans pour autant rendre fade l’identité de la marque en question.

Les variables UX

Énormément outils existent aujourd’hui permettant d'optimiser l'expérience utilisateur. Avec ces outils en question, nous sommes capables de modifier l’ux design d’un produit en fonction du comportement des utilisateurs.

C’est une chose que pratique Google depuis une dizaine d’années. Le but est d’observer le comportement des utilisateurs afin de corriger les points de friction, de rendre la plateforme plus rapide, plus facile, plus agréable…

Pour cela, plusieurs points peuvent être analysés :

  • La vitesse de scroll
  • La géolocalisation
  • Les mouvements de souris
  • Le temps passé sur la page
  • Les fonctionnalités utilisées

Ici, UberEats détecte la géolocalisation des utilisateurs et proposent directement des restaurants en rapport avec la localisation en question.

En ayant suffisamment des données, il est possible de personnaliser l’ux de manière optimale.

Vitesse first

Nous sommes dans une air où les gens veulent tout tout de suite. Et c’est notamment le cas dans le milieu du digital.

La vitesse de chargement est et restera l’un des facteurs les plus importants de l’ux en général. Pour certain même, c’est le facteur numéro 1.

Les sites web/applications se doivent aujourd’hui d’avoir des fonctionnalités efficaces, des animations fluides et des pages qui répondent rapidement.

Que ce soit sur téléphone, tablette ou ordinateur, si un site web met plus de 8 secs à charger, il risque d’agacer énormément d’utilisateurs ou pire encore, d’en perdre.

Google mise tout sur la simplicité sur leur page. Ca leur permet de charger un minimum est d'éléments afin d’avoir une vitesse de chargement quasiment parfaite.

L’intégration vocale

Comme avec Siri de chez Apple ou l’assistant vocal de Google, l’intégration vocale est un aspect de l’ux très intéressant. Ici, ce sont les plus grands qui dictent leurs conditions concernant l’utilisation du vocal.

De plus en plus de personnes utilisent les fonctions vocales pour faire des recherches sur internet par exemple. Il est donc primordial pour les acteurs du digital de se mettrent à la page et de penser à l’utilisation du vocal.

Les animation

L’animation est toujours aussi tendance. C’est un moyen puissant de capter l’attention des visiteurs et de rendre l’interaction avec le produit en question plus agréable.

Que ce soit pour donner de la vie à des boutons, à des icônes, des illustrations, des images… les animations rendent en général les interfaces plus attrayantes.

De plus les animations ont également pour objectif de rendre l’ux plus efficace. C’est le cas lorsque l’on utilise des micros animations pour informer l’utilisateur que la page est en train de charger.

Cela permet donc de donner un retour visuel à l’utilisateur afin de lui faire savoir ou il en est dans sa navigation et de rendre l’interface plus intuitive.

A voir : 24 exemples de logos animés

Les chatbot

Beaucoup critiqués, les chatbots sont tout de même encore beaucoup utilisés. Même s’ils sont mal exploités par beaucoup, on trouve encore des chatbots vraiment efficaces sur quelques plateformes.

L’objectif avec les chatbots est de répondre aux besoins des utilisateurs en les accompagnant et en les guidant dans leur navigation. Les chatbots répondent donc aux besoins spécifiques des utilisateurs rapidement.

Ils sont efficaces car ils gèrent des demandes bien précises et doivent prendre en compte beaucoup de variations, de langages naturels, de structures de textes, de vocabulaires.

De plus ils doivent s’aligner correctement à l’image et à la voix de la marque en question.

Les chatbots sont faciles à mettre en place, notamment grâce à des logiciels et des outils accessibles à tous. Mais il est difficile d’intégrer des chatbots vraiment efficaces qui feront la différence.

Utilisation de la réalité augmentée

Plus utilisée par les e-commerces, la réalité augmentée reste tendance et fait toujours partie des nouvelles technologies.

La mise en place de cette technologie permet d’intégrer des éléments numériques fictifs dans l’image du monde réel. Idéal donc pour les sites immobiliers par exemple.

L’ux ici est optimisé de sorte à ce que les utilisateurs se projettent grâce à la réalité augmentée. Cela offre une personnalisation plus forte et un service unique.

L’utilisation de la vidéo

Si Youtube est le deuxième plus gros moteur de recherche, ce n’est pas pour rien. Les utilisateurs d’aujourd’hui sont friands de vidéos.

Les sites web n’hésitent pas à remplacer leur dizaine de section par une seule vidéo de 2min expliquant le tout. Cela permet de rajouter de la clarté, de l’authenticité et de la spontanéité.

La vidéo est donc une tendance UX qui ne risque pas de disparaître. On en aperçoit partout, sur les landings page, en guide de background ou même parfois sur des pop-ups.

A voir : 12 sites pour trouver des vidéos gratuites

Conclusion

Pour finir, ces tendances sont bien plus que des tendances finalement. Ce sont les résultats de plusieurs années de tests par les acteurs de l’ux.

Toutes les tendances ne sont pas forcément à suivre, cela dépend de beaucoup de facteurs.

Mais une chose est sur, si vous souhaitez améliorer l’experience utilisateur de votre produit, je vous conseille fortement de vous inspirer de ces tendances.

Merci à Fabien pour avoir publié mon article et merci à vous pour votre attention 🙂