Qu’est ce qu’un CMS ?

Publié le
  • Développement

Vous avez certainement déjà entendu parler de CMS, mais savez-vous réellement de quoi il s’agit ? Voici tout ce que vous devez savoir sur le sujet.

Qu’est ce qu’un CMS ?

L’acronyme CMS signifie Content Management System, pour système de gestion de contenu. C’est un type d’application web permettant de séparer le contenu de la mise en forme pour des sites web, fournissant des moyens simplifiés d’éditer ce contenu. De cette manière, il est possible de maintenir et de faire vivre un site web sans la moindre connaissance technique dans les métiers du Web.

Il est bien important de comprendre cette séparation entre fond et forme. Un CMS n’orientera jamais le design de votre site : l’argument « J’aimerais un site sous WordPress car les sites sous WordPress sont jolis » n’en est pas un.

En effet, l’exemple auquel on pense généralement en parlant de CMS est WordPress, qui entre dans la catégorie des « CMS complets »

WordPress et les CMS complets

Cette catégorie de CMS est la plus puissante, mais aussi la plus complexe et la plus lourde. Il est possible de faire à peu près tout avec ce genre d’outil, à condition d’y investir le temps et l’argent nécessaires. Il sera parfaitement possible de créer une partie « Article » pour un simple blog, tout comme il sera possible de créer une partie « Produits » pour un e-commerce.

Il possède toujours une base de données, ainsi qu’une administration très personnalisable (bien que cette tâche nécessite généralement des connaissances assez poussées). Néanmoins, il ne faut pas généraliser ce fait à tous les CMS, loin de là.

Quelques mises au point générales

Un CMS n’est pas forcément souple

On ne fait pas ce que l’on veut avec tous les CMS ! De nombreux CMS se sont spécialisés dans une seule tâche, qu’ils accomplissent en général mieux que les CMS complets.  Prenons l’exemple des e-commerces. Bien qu’il soit possible de créer une partie shop et un panier sur WordPress, il sera généralement bien plus intéressant de passer par une solution faite pour cet usage, comme Magento ou Prestashop, car l’administration est pensée autour de la vente en ligne.

D’un autre côté, l’inconvénient est évident : il n’est pas possible de tout faire et les évolutions futures doivent donc être planifiées pour faire le bon choix de CMS.

Prestashop, un CMS E-commerce

Un CMS n’a pas forcément de base de données

De nombreux CMS ont en effet décidé de se passer complètement des bases de données, pour revenir à un système de stockage plus rustique : les fichiers textes. Ce type de choix permet de simplifier à l’extrême l’installation et la sauvegarde du site et de son contenu.Les contrecoups de ce choix se sentent au niveau de la souplesse et surtout des interactions avec les visiteurs.

En effet, la lecture (et surtout l’écriture) dans un fichier est une tâche qui requière beaucoup plus de temps qu’un simple échange avec une base de données, ce qui explique pourquoi ce genre de CMS ne propose généralement pas de recherche ou de possibilités de commentaires.

Soosyze, un CMS sans base de données

Un CMS n’a pas forcément d’administration

Ceci est une évolution à l’extrême des CMS sans bases de données : les CMS sans partie administration. En effet, s’il n’y a pas de base de données, les configurations et tout le reste du contenu existent sous la forme de fichiers texte, et sont donc éditables depuis un simple éditeur. Il suffit ensuite de mettre en ligne ce contenu grâce à un FTP ou un système de « versionalisation » comme Git. Ce genre de méthode est bien plus rapide à mettre en place et très bien sécurisée (on ne peut pas accéder à une administration qui n’existe pas).

Cette technique demande tout de même des logiciels spécifiques (FTP, Git…) ainsi qu’un aspect un peu « rugueux » qui peut néanmoins faire peur au néophyte, tout en ayant l’inconvénient de faire utiliser ses accès FTP a chaque modification, et donc d’avoir une chance de les laisser traîner n’importe ou.

Grav, un CMS sans administration

L’exemple le plus simple de CMS (à mon goût, ce ne sera peut-être pas un CMS pour certains) est un simple fichier CONFIG.php à la racine du site pour définir des variables comme le nom du site, le titre et la description des pages, les liens Facebook et Twitter…

Un CMS est-il obligatoire pour mon site web ?

Dans l’absolu, un CMS ne sert que pour les sites web ayant vocation à être mis à jour assez régulièrement. Un site vitrine standard, que l’on fait/achète une fois puis laisse en l’état pendant 2 ans (avant d’en changer) ne donne pas l’impression d’avoir besoin d’un CMS. Pourtant, même sans parler d’ajouter des informations, que faire en cas de changement de numéro de téléphone ou d’adresse, et que le prestataire a disparu ?

Pour ce genre de petites modifications, l’idéal est un CMS sans base de données, voir sans administration. Un simple fichier nommé CONFIG à la racine du site peut très bien contenir les différentes adresses et numéros de téléphone de l’entreprise, et ne demandera pas d’autres connaissances que l’utilisation d’un FTP pour être mis à jour.

Comment bien choisir son CMS ?

Le choix du CMS est un des points les plus importants de toute création de site web, car il influencera énormément le temps pris pour la création du site (et donc le prix de la prestation si vous ne le faites pas vous-même), mais aussi les possibilités d’évolution future.

Beaucoup de personnes essayent de comparer WordPress, Prestashop, Ghost et d’autres CMS pour savoir lequel est le « mieux ». Pourtant, il s’agit d’un non-sens, car ils n’appartiennent pas du tout aux mêmes segments. Mais alors, quel CMS devez-vous prendre pour votre site ?

Les CMS complets

Les CMS complet sont caractérisés par leur extrême souplesse. Il sera possible grâce à eux de faire à peut pres tout ce qui est envisageable : un folio, un blog, mais aussi un E-commerce, un site vitrine…

De nombreuses fonctionnalités peuvent être créées ou installées simplement grâce à un système de plugin généralement intégré, ce qui permet de laisser libre cours à ses envies et de faire un site vraiment personnalisé et très complet.

La difficulté de mise en place d’un tel système dépend de l’originalité des fonctionnalités que vous recherchez. Si vous souhaitez mettre en place un site entrant tout à fait dans les standards de la plateforme que vous avez choisie, cela ne demandera que peu de travail. Transformer WordPress en e-commerce, par exemple, demandera beaucoup plus d’efforts.

Il existe généralement de nombreux thèmes existants, qui diminuent cette difficulté de mise en place en contrepartie de la flexibilité. Cela peut néanmoins être un bon moyen de mettre rapidement un site en place.

Enfin, l’utilisation de ce genre de CMS est généralement assez simple, mais pas forcément très instinctive. Si vous n’avez pas l’habitude de ce genre de services, attendez-vous à être un peu perdu dans la partie administration au début.

Choisissez ce type de CMS si :

– Vous désirez un site très complet, avec énormément de parties administrables.
– Vous avez des besoins très spécifiques

Exemples de CMS complets

  • WordPress
  • Locomotive

Les plateformes de blogging

Les plateformes de blogging préfèrent se centrer sur une seule fonction, et la faire au mieux possible. Ici, le but est de tenir un blog, il n’est donc pas nécessaire de permettre la création de sites hautement personnalisés. Ils sont l’équivalant des plateformes de e-commerce comme Prestashop pour la vente en ligne.

Le résultat est évidemment beaucoup plus limité, mais aussi beaucoup plus simple à mettre en place et à administrer. L’écriture des articles est instinctive, la plus grosse difficulté consistant généralement à apprendre à utiliser le Markdown (ce qui prend 5 minutes pour les plus réfractaires).

Il est souvent possible de préparer ses articles sur un éditeur de texte sans connexion internet, comme notepad, ou même Word, et de les mettre en ligne lorsqu’on en a la possibilité.

Enfin, il est à noter que ces sites ont souvent un impact beaucoup plus faibles sur les performances de la machine qui les héberge. Vous aurez donc un site globalement plus rapide que s’il est fait avec un gros CMS.

Choisissez ce type de CMS si :

  • Vous ne cherchez qu’un simple blog
  • Vous n’avez pas à éditer les pages de votre site
  • Vous n’avez accès qu’à un tout petit hébergement
  • Vous n’avez pas accès à une base de données

Exemples de plateformes de blogging

Les générateurs de sites statiques

Ce type de CMS est un peu particulier, dans le sens ou aucun code n’est exécuté depuis le serveur, uniquement des fichiers statiques (CSS, HTML, images…). Le résultat est évidemment un site extrêmement rapide.

La mise en place de ce genre de site est très simple, mais doit se faire en locale, et demande donc d’avoir quelques paquets installés sur son ordinateur, comme par exemple Ruby ou PHP, ce qui est loin d’être le cas de tout le monde.

De plus, l’utilisation s’avère assez compliquée en général, et demandera assez souvent de passer par la console, même si ce ne sera que pour effectuer des tâches simples.

Les avantages sont évidemment la vitesse, étonnante même sur un hébergement gratuit, et la sécurité. Le site en ligne marche, et fonctionnera quoi qu’il arrive jusqu’à ce qu’on le modifie. Il n’est pas possible d’avoir de « bug ». Avec une bonne gestion de la mise en cache et des CDN, il est possible d’avoir un site en ligne même en cas de défaillance serveur.

Choisissez ce types de CMS si :

  • Vous êtes vous-même très intéressé par le développement web.
  • Une période d’apprentissage violente et la console ne vous font pas peur.
  • Vous êtes développeur Web, et travaillez avec Git.
  • Vous vous dites que finalement, vous pourriez presque faire votre site en HTML pur.

Exemples de générateurs de sites statiques

  • Jekyll
  • Pelican
  • Middleman

Les CMS e-commerce

Comme leur nom l’indique, ces CMS ont pour objectif de vous aider à créer facilement une boutique en ligne. Leurs fonctionnalités sont donc pensées et optimisées pour vous permettre de vendre vos produits grâce à une interface claire et attrayante, mais aussi un système de paiement sécurisé en ligne.

Exemples de CMS e-commerce

  • Prestashop
  • Magento

Vous ne savez toujours pas quelle plateforme est faite pour vous ? Pour vous aider dans votre choix, ne manquez pas notre sélection des meilleurs CMS gratuits.

By Benjamin Sanchez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.