Le secteur de la création de sites internet est plus porteur que jamais, et le métier de web designer attire de plus en plus de personnes qui souhaitent associer leur créativité et leur passion pour le digital. Mais en quoi consiste réellement ce métier ? Comment y accéder ? Quelles sont les compétences nécessaires ? Retrouvez toutes les réponses dans notre fiche métier.

Pour commencer ce nouveau dossier spécialisé dans un corps de métier qui ne cesse d’évoluer, nous allons voir comment est définit le domaine du web design et comment se caractérise la profession du webdesigner.

Définition du webdesign :

Afin de voir clairement le périmètre du Webdesign, nous allons regrouper et croiser différentes sources, car les visions et les définitions varies selon les personnes. De plus n’hésitez pas à réagir face à cet article, nous souhaitons créer un débat autour de ce sujet afin de voir si la vision actuelle du domaine correspond à ce que vivent réellement les webdesigner face au quotidien.

Pour cela, regardons dans un premier temps, 3 définitions prisent sur des sources présentes sur le web et dans des livres, afin d’en tirer une analyse.

Wikipedia

Le web design désigne la conception de l'interface web : l’architecture interactionnelle, l’organisation des pages, l’arborescence et la navigation dans le site web. Il s’agit d’une phase essentielle dans la conception d’un tel site. La conception d'un design web tient compte des contraintes spécifiques du support Internet, notamment en termes d’ergonomie, d’utilisabilité et d’accessibilité. Le web design réclame donc des compétences variées : en programmation, en ergonomie et en interactivité, ainsi qu'une bonne connaissance des contraintes techniques liées à ce domaine : diversité des terminaux web et de leurs affichages, accessibilité, spécificités des différents langages et processus, portabilité, respect des recommandations du W3C.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Web_design

Profession graphiste indépendant

Webdesigner : un professionnel spécialisé dans les médias Web et plus particulièrement dans la conception d’interfaces de navigation (site internet, intranet, applications en ligne) ou tout autre élément graphique apparaissant dans ce type de support (pictogrammes, animations...) On attend toujours d’un webdesigner qu’il allie sa culture Web une bonne maîtrise des concepts ergonomiques ainsi que des environnements de programmation et d’intégrations.

“Profession graphiste indépendant” par Julien Moya et Eric Delamarre

Les designers interactifs

Le web designer occupe une position charnière entre la création et le développement. Par-là même, la tension permanente entre création et production est centrale dans le métier de web designer. Il doit faire appel à une large culture du design visuel, de la typographie à la mise en page, coordonnée à une culture « interactive ». Généraliste du design, ses activités sont souvent en recoupement avec celles du webmaster, voire celles du développeur front-office et du designer Flash dont il peut avoir les expertises. Comme lui, il peut avoir une spécialisation plus technique, éditoriale, ou en animation.

“Les métiers du design numériques” par Les designers interactifs

On peut voir dans ces 3 sources qu’elles soulignent chacunes différents points qui permettent de se compléter entre elles.

Ce qu’on retient est que le webdesigner est au coeur de plusieurs disciplines qui au fur et à mesure des années se sont séparées en véritables professions, aujourd’hui on trouve des métiers comme Ergonome, Architecte d’information, Intégrateur/développeur front-office, designer interactif... Le webdesigner peut être vu comme étant le commencement dans la base d’une carrière pour ensuite se spécialiser dans un domaine précis.

Quelles sont les différences entre un graphiste et un webdesigner ?

Un graphiste est un professionnel qui conçoit des solutions de communication visuelle. Il travaille sur le sens des messages à l'aide des formes graphiques qu'il utilise sur tout type de supports. Ainsi il doit maîtriser les différents aspects liés à son domaine, typographie , couleurs, mise en page et jouer sur des symboliques, il est également préférable d’avoir une veille graphique et une culture artistique importante pour son inspiration.

Un Webdesigner est en quelque sorte l’évolution du graphiste en plus de maîtriser les bases du graphisme, il comprend les contraintes du web entre les différentes technologies, les supports, l’ergonomie des interfaces, l’accessibilité, etc.

De plus, il est capable de travailler sur tous types de médias, aussi bien sur le web, les mobiles, la vidéo et bien entendu le print mais aussi pour des réalisations simple comme des cartes de visites, flyers ou affiches. Si vous devez réaliser un livre ou un objet complexe, je vous conseille de prendre un véritable graphiste qui sera expert dans ce domaine.

Les missions du webdesigner

Le web designer est avant tout un créatif, puisqu’il s’occuper de concevoir l’ensemble des éléments graphiques d’un site internet, de la composition des pages web à la création de bannières, d’illustrations ou encore d’animations… Plus largement, il intervient sur l’architecture du site, sa charte graphique et son interactivité.

Il a également pour mission de rendre le site web le plus accessible et le plus ergonomique possible pour les visiteurs, en prenant en compte le public visé par le site.

Le travail du webdesigner est avant tout de répondre à un besoin, généralement pour résoudre un problème de communication, que ça soit la création d’un site complet pour un client ou une refonte. Son rôle est d’analyser la demande du client, de s’inspirer de son univers pour ensuite donner une réponse créative et adaptée au problème posé.

Car ce qu’il faut savoir, c’est que le webdesigner n’est pas considéré comme un artiste mais belle et bien comme un réel designer.

  • L’art : L’expression personnelle d’un individu
  • Le design : “une discipline qui permet de résoudre des problématiques données” (Paul Rand)

Il peut travailler en équipe dans une agence Web ou bien en freelance et intervenir sur une très grande variété de projets que ça soit le design d’interfaces de sites web à une application pour un téléphone portable. Mais bien évidemment le périmètre de son travail peut varier, en agence il sera plus souvent limité à une tâche précise qui peut être la réalisation de maquettes, alors qu’en Freelance il devra réaliser davantage de fonctions, les maquettes, le brief, l’intégration, la création de logo, etc.

Les qualités du webdesigner

Le webdesigner est, bien évidemment, doté de qualités artistique (dessin, création graphique…) Dynamique, il doit être en mesure d’innover et d’être créatif en toutes circonstances.

Il sait aussi se montrer très organisé et rigoureux. Bien que capable de travailler en autonomie, le web designer collabore au quotidien avec des graphistes, des développeurs, des chefs de projet, etc. Il doit donc être ouvert d’esprit et à l’écoute des besoins et des remarques de ses collègues.

Les formations de webdesigner

Pour devenir webdesigner, plusieurs types de formations post-bac peuvent être envisagées :

  • Bac + 2 : BTS design graphique ; DUT métiers du multimédia et de l’internet
  • Bac + 3 : licence professionnelle webdesign ou conception, rédaction et réalisation web ; bachelor web design ou communication graphique ; DN MADE mention numérique
  • Bac + 4 : DSAA design et création numérique
  • Bac + 5 : master création numérique ou design d’interfaces multimédias ; DNSEP mention design numérique

Voir les écoles pour le webdesign

Les sites pour apprendre le Webdesign

  • Tuto.com regroupe une multitude de tutoriel vidéo, si vous cherchez une solution à un problème technique, il y a de fortes chances que votre réponse s'y trouve. Pour accéder à Tuto.com il suffit d'avoir un compte, l'inscription est gratuite et très rapide
  • Grafikart.fr véritable mine d'or, vous trouverez des centaines de tutoriels pour apprendre les bases du front office (html/css et javascript) et du back avec Php, python, ruby, mysql etc.
  • Openclassrooms.com Anciennement le site du zéro. C'est également une véritable mine d'or sur la quantité et la qualité des formations.

Les outils à maîtriser pour devenir Webdesigner

En tant que professionnel du numérique, un webdesigner se doit de maîtriser sur le bout des doigts un certain nombre de logiciels et d’outils, indispensables pour la réalisation de son travail.

La suite Adobe (et logiciels équivalents)

Le Creative Cloud d’Adobe (autrefois appelée Creative Suite) est aujourd’hui incontournable pour la plupart des métiers créatifs. Le webdesigner doit donc avoir dans sa boîte à outils des logiciels comme :

  • Photoshop (pour la création de maquettes de sites web ou la retouche photo, notamment),
  • Illustrator (pour la création d’objets vectoriels),
  • After Effects (pour le motion design et les effets visuels)
  • InDesign
  • Adobe XD.

À noter qu’il existe des logiciels équivalents, comme Sketch ou Affinity Designer, qui sont de plus en plus adoptés comme alternatives à la suite Adobe.

Les langages de programmation

Un bon web designer doit également posséder une bonne connaissance (ou ne serait-ce que des bases) des langages de programmation web, à commencer par le HTML, le CSS, et éventuellement XML, JavaScript… Ceci est particulièrement important pour travailler main dans la main avec les développeurs et intégrateurs web.

Les notions à connaître pour le Webdesigner

Il est dur de retranscrire les connaissances que doit posséder un webdesigner car chaque personne est différente et a un parcours unique qui crée ainsi une diversité dans le monde du travail. L’autre difficulté est que nous devons maîtriser des domaines très larges qui vont des bases du graphisme aux nouvelles technologies.

Pour pratiquer le métier de webdesigner il faut plusieurs cartes dans son jeu au niveau des connaissances et des domaines à maîtriser.

Le code et l'intégration

Comme nous venons de le voir au dessus, il est important d'avoir des notions de HTML / CSS afin d’imaginer des maquettes fonctionnelles et réalisables avec les technologies employées. Même s'il n’est pas nécessaire à un webdesigner de connaitre et savoir utiliser le langage de programmation back-end, il fortement recommandé d'avoir des notions pour éviter de créer des choses qui ne seront pas ou difficilement réalisables.

L'accessibilité

Un autre critère important est la question d'accessibilité, on entend généralement par là la possibilité aux personnes à mobilité réduite ou autre handicape de pouvoir accéder facilement à un site. Mais l'accessibilité est un enjeu beaucoup plus large car elle comprend la prise en compte des différentes tailles d’écran afin qu’une personne sur un 13 pouces puisse voir le site aussi bien que sur celui qui possède un écran de 24. Il y a aussi la question des navigateurs où l’on se doit de faire fonctionner le site sous un grand nombre de navigateurs notamment avec la véritable bête noir des intégrateurs qui est IE6 (beaucoup utilisé en entreprises). Depuis ces dernières années la question de l'accessibilité s’est étendue aux mobiles, désormais nous devons prendre en compte la fonctionnalité des sites sur les téléphones.

L'ergonomie et l'architecture d'informations

Les autres notions qui sont intéressantes à connaître sont celles de l’ergonomie et de l’architecture d’informations qui permettent de penser un site sous tous les angles afin de prendre en compte l’utilisateur, sa navigation et ses besoins pour l’amener rapidement à ce qu’il cherche tout en créant un design de qualité. On entre ainsi dans les métiers de conception web.

La composition et le cadrage

La composition et le cadrage sont des points essentiels pour le travail, lorsque que l’on crée un site web ou une affiche il faut connaître les notions de mise en page, de marges, de blancs tournants afin de créer un équilibre visuel et jouer sur différentes lignes de forces. Dans les métiers de l’image, que ça soit illustrateur, photographe, graphiste on entend souvent la règle du nombre d’or qui est utilisée afin de créer des proportions idéales pour la structure de l’image.

La couleur

Une autre notion à maîtriser est celle de la Couleur et qui pose le plus de problèmes généralement car lors d’une création on hésite et on peut passer facilement des heures à remettre en question tel ou tel choix colorimétrique. Les couleurs viennent générer un équilibre dans les compositions, elles permettent de créer ou de renforcer une identité et servent également à connoter des valeurs, car derrière chaque couleur se cache un sentiment ou une notion.

Pour aller plus loin :

La typographie

La typographie est l’élément de base, c’est elle qui est au fondement de notre société et ainsi de notre métier de communication visuelle. Il faut connaître les règles qu’elle comporte afin de l’utiliser de façon réfléchie et efficace afin de transmettre les messages et valeurs souhaités. La typographie est le reflet des tendances des différentes époques de notre société du début du XXeme siècle à nos jours et a connu de multiples formes et styles de caractères.

Pour aller plus loin :

La culture visuelle et la veille

La culture visuelle et la veille sont essentiels si l'on veut se tenir à jour dans les métiers de la création où tout évolue et change très vite. La créativité, c’est en quelque sorte avoir beaucoup d’inspiration. Pour créer quelque chose d’original il est plus facile de le faire quand on connaît ce qui à déjà était fait.

Il y a plusieurs façons de nourrir sa culture visuelle, entre la lecture de livres, de blogs, naviguer sur les sites de créations comme Behance ou DeviantArt… Mais il est également important de s’intéresser à des univers qui s’éloignent du web afin de trouver l’inspiration et l’originalité.

Comme l’art contemporain ou dans le monde du design produit qui permettent une ouverture d’esprit sur les réalisations qui font l’oeuvre d’une véritable réflexion. Choses qu’on ne trouve peut être pas assez sur le web car nous restons à la demande d’un client qui veut simplement être sur internet pour communiquer mais ne cherche pas à aller plus loin…

Un webdesigner n’est pas seulement un créatif qui fait de beaux visuels ou des sites tendances, c’est une erreur de dire ça. Un webdesigner requiert avant tout de la réflexion afin de répondre à un problème donné, il met sa créativité au service d’un client. Un bon webdesigner est une personne qui sait s’adapter rapidement et efficacement à l’univers auquel il doit faire face.

Aller plus loin :

L’animation et le Motion Design

L’animation doit être également prise en compte par le webdesigner car les créations sur le web demandent très souvent un travail de vidéo ou d’animation afin de créer des interactions avec l’internaute, des système de survol dynamiques, des bannières publicitaires ou des illustrations animées. Pour cela il est toujours interessant de connaître les différentes techniques d’animations entre celles réalisées sur informatique en passant sur celles faites à la main avec le stop Motion par exemple.

Le salaire du webdesigner

Le salaire du web designer dépend avant tout de son statut professionnel :

  • Pour un webdesigner débutant salarié au sein d’une entreprise, la rémunération se situe dans une fourchette allant de 1500 € à 1800 € brut par mois. Avec plus d’expérience, on peut espérer un salaire allant jusqu’à 2900 € brut par mois.
  • Pour un webdesigner freelance, la rémunération est très variable, en fonction de la quantité de clients qu’il a démarchés et du tarif horaire qu’il a fixé.

Les métiers autour du webdesign

Depuis ces dernières années le web ne cesse d’évoluer que ça soit au niveau technologique, créatifs et aussi bien le côté humain, ainsi on a vu émerger dans le monde du webdesign une série de métiers qui viennent se greffer autour de lui.

Tous ces métiers composent le coeur d’une agence web et d’un travail d’équipe, selon la taille de l’agence ou du projet, on trouvera ces différents corps de métiers associés.

Voici une liste des principaux d'entre eux avec une description assez rapide afin de n'être qu'une introduction, pour en savoir plus vous trouverez des liens sous chacun d'eux.

Chef de projet Web

Le chef de projet est en charge de la bonne conduite d'un projet web, pour cela il doit non seulement maîtriser les méthodes de gestion et de management de projets mais aussi avoir de solides connaissances des outils et des pratiques liées au web et aux systèmes d’informations. Il est le garant du respect du cahier des charges soumis par la maîtrise d’ouvrage en terme de coûts, de délais, de qualité et de performance.

Développeur Front-end et Back-end

Le développeur programme et réalise les sites internet ou application, grâce aux principaux langages, il assure le dialogue entre la partie visible de l’interface (front-office), les bases de données et le coté serveur. Il contribue au bon fonctionnement du site sur les divers navigateurs et il établit le lien entre le design et la technologie.

Architecte de l’information

Le métier d'architecte de l'information se rapproche entre une fusion de l'Ergonome et du Concepteur Web , Il travaille sur l’organisation des contenus, les cinématiques (enchaînement des pages entre elles) et sur l’interface visuelle. Il garantit la cohérence de l'architecture du site et optimise la navigation en se focalisant sur la notion d’utilisabilité et l’expérience de l’utilisateur.

Directeur Artistique (DA)

Le directeur artistique est un professionnel de l'image, il doit  imaginer et créer des concepts graphiques cohérents, en travaillant en étroite collaboration avec son équipe composée de graphistes, de web designers, mais il peut être encadré par un directeur artistique Junior. Il possède une grande culture générale, fait preuve d'énorme curiosité et d'intuition pour réaliser les différents projets.

Concepteur Web

Le concepteur Web intervient dans la phase amont du projet, participe à l’analyse de besoins clients et intervient dans la phase de réalisation du cahier des charges. Son rôle se rapproche parfois de celui de chef de projet, afin de garantir la meilleure qualité du projet, le Concepteur Web effectue des suivis réguliers et attentifs des tendances sur Internet.

Designer sonore

Le métier de designer sonore n’est pas encore encré dans les esprits de chacun quand on parle de réalisation web, pourtant le son et la musique sont les domaines que l’on côtoie le plus lorsqu’on navigue sur Internet. Le designer sonore est en charge de créer et de symoboliser l'univers sonore du produit et des interactions liées à celui-ci.

Ergonome

Il est en charge de réaliser et comprendre l’activité de l’utilisateur, il connaît ses habitudes et peut ainsi créer et maquetter un véritable parcours selon le projet et l'objectif de communication. Il intervient dans la conception des interfaces utilisateurs et peut intervenir sur différents types de supports site web, application mobile, des logiciels, etc

Le travail de l'ergonomie d'un site ou d'une interface reste souvent négligé pour cause de budget ou par le manque de connaissance du métier.

Conclusion

Nous espérons que cet article vous aidera dans votre recherche sur le métier de Webdesigner et dans votre apprentissage du Webdesign. Les commentaires sont ouverts si vous avez des questions.