• Développement

Où héberger ses applications Web en Ruby ou Node.js ?

Publié le
Où héberger ses applications Web en Ruby ou Node.js ?

À moins de vivre dans une cave, difficile d'être passé à coté des nouveautés en matière de service web que nous ont apportés des techniques comme le Ruby ou Node.js, par exemple (pour n'en citer que deux), Locomotive, ou Ghost CMS. Si ces applications restent simples à installer, la démarche n'en reste pas moins très différente de l'installation d'un simple site PHP, tant au niveau des outils que du choix des hébergeurs.

Pour vous aider à faire le point sur les possibilités, j'ai décidé de tester l'hébergement de Ruby et Node.js sur 3 hébergeurs : 1&1, OVH et Heroku.

Note : Je ne parlerais pas ici de l'auto-hébergement. Sachez simplement que c'est une solution excellente, mais plus coûteuse et beaucoup plus complexe (administrateur système est un métier, il ne faut pas prendre la tâche a la légère).

1&1

1&1 m'a surpris, car ils proposent dès l'offre "basique" le support du Ruby et du Python.Il doit donc être tout à fait possible d'y déployer vos propres applications web… à condition de trouver cette option dans le panneau d'administration, ce que je n'ai pas réussi.

Point positif, cet hebergeur propose la possibilité de versionaliser et déployer ses applications avec Git, ce qui est à mon gout un gros plus.

Il n'existe aucune offre gratuite, mais le prix de l'offre basique est tellement négligeable que la différence ne se fera pas sentir.

En revanche, NodeJs est à l'abonné absent. Si vous comptiez héberger un Ghost CMS, passez votre chemin.

Les +

  • Versionalisation avec Git
  • Support des applications web en Ruby et Python

Les –

  • Aucun support de Node.js
  • Hébergement d'application vraiment peu intuitif

 

OVH

OVH reste une grande interrogation. J'ai trouvé un poste forum parlant d'un bêta pour un hébergement d'applications Web, mais aucune trace du support de ce genre d'application web dans leur communication.

Une grosse déception pour un hébergeur que je considérais comme la meilleure offre française après avoir touché à leurs serveurs dédiés, ils n'ont simplement pas suivi au niveau des mutualisé.

Les –

  • Pas de support des applications Web

 

Heroku

Sans surprise pour un hébergeur historique du Ruby, Heroku nous propose le support d'à peu près tous les langages qui pourrait nous intéresser, du Ruby au NodeJS en passant par le Go, Python, et d'autres. Heroku propose aussi de tres nombreuses briques de services supplementaires, comme redis ou elastic search.

Le déploiement se fait exclusivement par Git, ce qui est une bonne nouvelle pour les habitués du système de versionalisation, et un point noir pour les cowboys qui préfère les passages en production à l'ancienne avec un FTP.

Le nombre de technologies supportées est particulièrement impressionnant, et Heroku possède un plan gratuit, ce qui est génial pour essayer de poser ses premières applications. En revanche, les coups de fonctionnement montent réellement très vite, et peuvent monter réellement très haut.

Les +

  • Versionalisation et déploiement avec Git
  • Liste de langages et services vraiment impressionnante
  • Plan gratuit très complet

Les –

  • Rangez vos FTP, ils ne vous serviront pas ici
  • Prix prohibitif pour de bonnes performances
  • Pas possibilité d'acheter le nom de domaine, donc nécessité d'un prestataire en plus
  • L'hebergement n'est pas francais, donc la navigation depuis la france sera theoriquement un peu plus lente qu'avec un hebergeur français.

Que conclure ?

Les choses évoluent au niveau des ressources disponibles, mais pas forcément au niveau des hébergeurs. L'hébergement d'application reste une marche peu développé pour les gros hébergeurs français, ce qui est vraiment dommage.

Les solutions restantes sont donc le passage par un hébergeur étranger, de faire confiance à un hébergeur français un peu plus petit, ou d'avoir la possibilité d'administrer un serveur auto-hébergé (ou un dédié) sous même.

Et vous, comment faites-vous pour héberger vos applications Web ?

By Benjamin Sanchez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *