• Ressources

Le webdesign, définition et objectifs.

Publié le
Le webdesign, définition et objectifs.

Après avoir vu les tendances du webdesign pour 2010, penchons-nous sur cette grande question qui nous hante tous (enfin presque) : quelle est la fonction du webdesign ? Pour y répondre, nous devrons définir ce qu’est le webdesign et quels sont ses objectifs.

Le webdesign est l’association de deux mots, web et design qui signifient littéralement « toile » et « dessiner », il est donc l’action de dessiner pour le web. Il nous faut cependant nous pencher plus en avant sur la définition du design, appelée aussi graphisme pour mieux définir le webdesign.

Selon Wikipédia, la définition du graphisme est la suivante :

« Le graphisme est une discipline qui consiste à créer, choisir et utiliser des éléments graphiques (dessins, caractères typographiques, photos, couleurs, etc.) pour élaborer un objet de communication et/ou de culture. Chacun des éléments est symbolique et signifiant dans la conception du projet, selon les axes définis éventuellement avec d’autres intervenants du domaine de la communication, dans le but de promouvoir, informer ou instruire ».

Le graphisme (ou design) a pour but de mettre en avant de l’information sous la forme de contenus visuels (couleurs, images, texte mais aussi sons et vidéos) afin d’attirer, de transmettre et de faire comprendre cette information.

Le webdesign consiste donc à transmettre de l’information sur le support internet. Pour cela il doit remplir plusieurs objectifs.

Mettre en place un esthétisme :

Bien souvent pour les néophytes et le grand public, l’esthétisme se résume à dire « Ha c’est joli!, ah c’est moche ! » ou « J’aime pas le vert avec le bleu ! ». Or l’esthétique d’un site ne se résume pas à ses simples remarques subgestives, il consiste avant tout à en mettre en place une harmonie :

  • équilibre des espaces et des textes,
  • cohérence des couleurs et de la typographie,
  • pertinence de l’iconographie,
  • hiérarchisation de l’information,

Tous ces éléments vont améliorer l’expérience utilisateur.

Améliorer l’expérience utilisateur :

Toutes ces images, ces couleurs vont transmettre des informations non verbales et procurer à l’utilisateur des sensations visuelles, parfois auditives (avec l’emploi de sons ou musiques) et des émotions qui lui permettent de vivre une expérience. Ces émotions et sensations feront qu’il adhèrera ou non à l’univers proposé. Ce genre d’expérience est très utilisée par les sites de grandes marques afin de créer de l’affectif et de transmettre des valeurs entre la marque et l’internaute.

Renforcer l’ergonomie :

L’ergonomie d’un site sera renforcée par son graphisme afin d’en améliorer son utilisation. L’emploi d’icônes ou de boutons graphiques (les fameux boutons d’actions) renvoient de manières intuitives à des fonctions du site et en facilitent l’interaction avec l’utilisateur. De même le choix des couleurs, de typographies, et de tailles de polices permettent la hiérarchisation de l’information et garantissent un meilleur flux entre l’interface et l’internaute.

Donner de la valeur ajoutée :

La qualité et les finitions d’une interface bien structurée graphiquement transmet une impression positive et un sentiment de fiabilité. Nous somme très sensibles à l’apparence des choses et nous formulons un premier jugement dès les premières secondes à l’affichage de la page, non pas sur la base du contenu (le texte, les fonctionnalités) mais du contenant (le design web).

Ainsi, la fiabilité de la forme (le contenant) a un impact immédiat sur la fiabilité du fond (le contenu). Soigner le webdesign, notamment sur la page d’accueil, transmet une image professionnelle qui rassure l’internaute et capte sa confiance.

Le langage non verbal du webdesign apporte une valeur ajoutée précieuse et une image professionnelle à l’entreprise ou au produit.

Transmettre le message :

Le marketing pour pérenniser les ventes d’un produit ou d’un service met en place une stratégie afin de le différencier de la concurrence et qu’il réponde aux besoins du marché. A partir de cette stratégie marketing, une marque où une entreprise définie donc un message aussi appelé publicité. que le design doit communiquer clairement.

L’argumentaire d’un message publicitaire est construit sur trois axes (qui ou quoi, pourquoi et comment ?) :

  • Qui ou quoi, c’est l’information (Quel est le produit et ou le service ?),
  • Pourquoi, c’est l’argumentation et les bénéfices pour le consommateur,
  • Comment, c’est l’engagement à l’action (acheter le produit ou service).

Pour attirer notre attention les publicitaires emploieront le stimuli affectif (humour, décalage, érotisme, imaginaire, rêve, questionnement, choque) afin de nous séduire et établir un ancrage dans la mémoire.

Le design va devoir unifier les éléments du message pour créer une tonalité graphique en adéquation avec ce dernier pour :

  • attirer l’attention et éveiller notre intérêt,
  • le mettre en exergue et le distinguer des autres,
  • le rendre percutant, efficace et mémorable.

Pour conclure

Nous avons vu que le webdesign n’est pas qu’un simple habillage graphique. Il est un véritable outil de communication qui facilite l’expérience utilisateur au travers une ergonomie conviviale, transmet clairement et de la façon la plus pertinente le message marketing. Il donne une véritable valeur ajoutée à l’information en professionnalisant l’image.

By jeff papangue

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires de cet article 0 commentaire

  • Nelly

    Bonjour, quelles sont les formations qu’il est possible d’effectuer pour les personnes débutantes et qui n’ont aucune expérience dans le domaine, mais qui souhaite exercer le métier de Webdesigner? Cela est-il difficile de trouver un contrat en alternance ? Vers quelles types de sociétés postuler ? Merci

    • Jeff

      Bonjour Nelly,
      Il existe des écoles qui vous permettront d’apprendre les bases essentielles de ce métier. Généralement durant ce cursus scolaire vous devrez faire au moins un stage en entreprise (Agences web ou publicitaires avec un département digital) qui vous permettra de mieux appréhender la réalité professionnelle de ce métier.
      Bonne journée.

    • tonio

      Elles s’appellent [email protected]émie, Simplon.co, Wild Code School, Access Code School, Webforce3, 3WAcadémie, 42 ou Le Wagon. Ces écoles de code se sont multipliées ces dernières années, maillant tout le territoire.

      Leur objectif ? Vous familiariser avec les langages informatiques que sont HTLM, Javascript, PHP ou Ruby. Ces établissements d’un nouveau genre dispensent des formations de 9 semaines à deux ans pour devenir développeur, web designer, webmaster ou community manager.